Ô Marie !

Remplis ma bouche, ô Marie,

de la grâce de ta douceur.

Éclaire mon intelligence,

toi qui as été comblée de la faveur de Dieu.

 

Alors ma langue et mes lèvres

chanteront allègrement tes louanges

et plus particulièrement

la salutation angélique,

annonciatrice du salut du monde,

remède et protection de tous les hommes.

 

Daigne donc accepter que moi,

ton petit serviteur,

je te loue et te dise

et redise doucement:

 

«Réjouis-toi, Marie, comblée de grâces.»

 

Saint-Ephrem