Notre-Dame-des-quatre-saisons

Quand le froid nous assaille, attisant nos douleurs

En janvier-février, au plus noir des tempêtes,

Nous cherchons ta présence, ô Vierge des douceurs

Et nous te présentons nos multiples requêtes.

NOTRE-DAME-DU-RÉCONFORT

 

Quand mars enfin s'achève au doux temps revenu

Quand le soleil plus chaud réveille la nature,

Nous prions Marie en notre coeur ingénu:

«Nous le voulons, fais-nous aimer Dieu sans rature.»

NOTRE-DAME-D'ESPÉRANCE

 

Lorsqu'en juin enfin, après trop long de temps,

La gloire de l'été efface notre peine

Toutes nos dévotions, comme fleurs au printemps,

Exhalent ton parfum, Auguste Souveraine.

NOTRE-DAME-DE-DÉLIVRANCE

 

Quand l'automne fait naître au jardin des couleurs

des sentiments nouveaux, empreints de nostalgie,

Ton sourire, ô Marie, écho du vrai bonheur,

Du pinceau de l'artiste inspire la magie.

NOTRE-DAME-DE-RECOUVRANCE

 

Passe, passe le temps et coulent les saisons

Bonne et douce Marie, accepte notre hommage.

Viennent, viennent les jours où ta sublime image

Devra céder devant tout ce qu'elle présage.

 

NOUS TE SALUONS MARIE-DE-TOUTES-LES-SAISONS

 

Fernand Laberge, prêtre

(prière publiée dans la Revue Notre-Dame du Cap, janvier-février 1997, p.17)