LE CRI DE LA TERRE par Ghislain Bédard

Offrir un cadeau à l'humanité


le cri de la terre01La fête de Noël est un temps béni. Les soupers en famille ou entre amis, les petits présents affectueux, les marques d’attention et les gâteries inhabituelles nous ravissent et nous font du bien. C’est l’esprit de la fête, dans l’amour et la simplicité. Pourtant, dans les centres commerciaux ou les boutiques, on nous fait miroiter les tables débordantes, les montagnes de cadeaux, les excès en tout genre. Pour eux, célébration rime souvent avec surconsommation et profusion. Rappelons-nous la scène de départ de Noël : une petite étable défraîchie, un bambin dans une mangeoire, de pauvres bergers... 

À mon avis, comme chrétiens, il importe de chercher plus de cohérence et d’équilibre au sein de cette société qui valorise l’opulence à tout prix. De même, pour le choix de nos cadeaux et de nos façons de célébrer, n’y a-t-il pas lieu de nous demander quelle est la conséquence de nos comportements sur l’environnement et la planète? À quelques semaines des fêtes, je propose donc quatre pistes – une pour chaque lettre du mot Noël – pour nous aider à faire des choix plus équitables, économiques et écologiques. 

Naturel. Choisir les produits les moins transformés ou les plus naturels possible contribue à réduire l’incidence de nos achats sur l’environnement. Plus un produit est manipulé ou usiné, plus il nécessite d’énergie et de ressources pour sa fabrication. Simplicité et santé au rendez-vous. 

Obsolescence. Plusieurs compagnies de produits électriques ou électroniques recourent à l’obsolescence planifiée : elles fabriquent des articles qui s’usent vite et ont une durée de vie limitée pour qu’on les remplace souvent. Ces pratiques honteuses favorisent évidemment la surconsommation. Pourquoi ne pas privilégier des produits qui valorisent la solidité, la durée et la qualité ? Adieu gaspillage, bienvenue réutilisation. 

Emballage. Les emballages de papier finissent plus souvent à la poubelle qu’au recyclage. Pour envelopper joliment nos cadeaux, évitons le papier et privilégions plutôt des taies d’oreiller colorées, de beaux tissus, des sacs cadeaux, tous réutilisables. Les Japonais, maîtres dans l’art d’emballer les présents avec des tissus – le furoshiki –, peuvent nous inspirer. Une brève recherche sur le Web suffit pour découvrir de bons trucs. Chic, écolo et zéro déchet. 

Local. Enfin, en favorisant les produits locaux lors de nos emplettes, nous encourageons le commerce régional et évitons que les produits parcourent de longs trajets dans des véhicules de transport polluants. Pensons à nos artisans! Originalité ou fraîcheur garanties. Bref, le cadeau idéal, n’est-ce pas d’offrir une terre en santé à nos enfants et à nos petits-enfants? À Noël, choisir ce qu’il ya de mieux pour nous et la Terre, n’est-ce pas une merveilleuse façon de magnifier la Vie? Heureux Noël!