PARLE-LUI, C'EST TA MÈRE par George Madore, montfortain

Prière à la Vierge des questions


Parle lui01Ce que j’aime de toi, Marie, 
ce que j’aime de ta foi,
ce sont tes questions!
« Comment cela se fera-t-il? » (Luc 1 ,3 4)
« Pourquoi nous as-tu fait cela? » (Luc 2,48)
Je te sens proche de moi, Marie
quand tu poses des questions.
Tu m’apprends que la foi ne se passe pas d’intelligence.
Dieu qui  nous a mis une tête sur les épaules
ne veut pas que nous croyions sans elle!
Non, les questions ne sont pas les ennemies de la foi.
Elles en sont les humbles servantes.

Quand elles naissent d’un amour
qui veut mieux comprendre pour mieux servir,
nos questions sont les petites besogneuses de la foi.
Quand elles naissent de notre nuit, de notre angoisse,
elles sont un cri, une prière,
un humble appel au secours. 

Je t’aime, Marie, quand tu cherches à comprendre
devant Gabriel, devant l’enfant dans la mangeoire,
devant le vieillard Syméon, devant ton enfant retrouvé.
Car moi aussi, souvent, je ne comprends pas.
Devant telle souffrance, devant tel échec,
devant ce vide au cœur, ce silence de Dieu ,
je ne comprends pas, je ne comprends pas.
Et quand toi tu ne comprends pas, Marie,
c’est là que tu me comprends! 

Marie des questions et de l’angoisse, 
Marie des brouillards et Marie de la foi, marche avec moi.
Je ne te demande ni révélation, 
ni apparition, ni miracle.
Simplement ton courage de croire. 
Amen.