NUMÉRO D’AVRIL ACCESSIBLE GRATUITEMENT!

Couvert avril 2020
Pour offrir un peu de lecture aux personnes qui vivent la crise de la COVID-19 dans l’isolement, et compte tenu du retard d’envoi postal de notre numéro d’avril causé par cette crise, la version numérique de ce numéro est accessible gratuitement pour tous, abonnés ou non!

Pour lire notre magazine (version PDF), cliquez sur cette icône.  logo PDF

N’hésitez pas à faire connaître ce numéro gratuit aux personnes qui pourraient aimer le lire, en particulier les personnes seules ou malades.

Puisse ce magazine nourrir votre foi et vous apporter un peu de réconfort en cette période difficile, dans l’espérance du retour prochain à des jours meilleurs.

 ÉDITORIAL par Stéphane Gaudet, rédacteur en chef

Être un fardeau

Editorial03La scène se passe dans une fête de famille. Une grand-maman déclare : «Moi, si je tombe malade au point où je dois dépendre des autres, je demanderai la piqûre pour “partir”.» Sa fille approuve : «Ouain, surtout que moi, je suis fille unique, je serais toute seule pour m’occuper de toi...»

Édition avril 2020

Couvert avril 2020Pour voir le sommaire, cliquez sur l'image…








 

Abonnement NDC


b parutions


bouton revue en ligne





 

ENTREVUE par Claudette Lambert

Sœur Marie-Laure Simon, c.n.d.

« Je n’ai jamais abandonné ma culture »  Entrevue03

Sœur Marie-Laure Simon, religieuse de la Congrégation de Notre-Dame, appartient à la nation mohawk de la région d'Oka. Elle a consacré 25 ans de sa vie au Centre Wampum, un carrefour de rencontres entre Autochtones et allochtones. À l'heure de la retraite, elle fait le bilan de ses années de travail auprès des siens, de son engagement dans la communauté, de la reconquête de son identité et de sa spiritualité.

 

IL N'EST PAS ENCORE TROP TARD par Normand Provencher, o.m.i. 

ll y a encore des miracles 

Dans le cadre de ma recherche doctorale en théologie, je me rends à Lourdes en 1969, lieu de pèlerinage marial le plus fréquenté en raison des nombreuses guérisons qui y ont lieu. Au bureau médical qui a la responsabilité de vérifier les guérisons obtenues, je demande de me présenter un cas évident. Parmi les centaines de dossiers, le médecin choisit l’un avec des photos d’une personne qui avait clairement une jambe beaucoup plus courte que l’autre.


LogoRevueNDC01

Faites-nous connaître vos suggestions, vos témoignages ou vos commentaires…

Merci de nous partager toute la richesse de votre expérience comme abonné à notre magazine de l'espérance chrétienne

Cliquez ici pour accéder au formulaire